Ras de bol de la presse en RDC

L’Union nationale de la presse du Congo se plaint

Des atteintes à la liberté de la presse en RDC  préoccupent sérieusement l’Union de la presse du Congo. Ces atteintes  prennent de plus en plus de l’ampleur avec de menaces quotidiennes des journalistes dans l’exercice de leurs fonctions.

Selon le secrétaire général de cette corporation, Joseph Kasonga, beaucoup d’abus sont enregistrés ces derniers temps. Il cite notamment la fermeture de Radio Soleil, une radio communautaire qui émet à Butembo dans la province du  Nord-Kivu, la suspension de deux journalistes de la Radio nationale à Kisangani, dans la Province Orientale, l’interpellation des journalistes par les services de sécurité.

On reproche à la radio Soleil d’avoir interviewé un porte-parole de la rébellion du M23 ; et aux journalistes de Kisangani d’avoir publié le calendrier d’élection du gouverneur de province et de son vice. Il y a des journaux qui sont interdits de paraître.

L’UNPC dénonce ces violations systématiques des libertés de presse en RDC, et pense que le pays ressemble beaucoup  à une dictature qu’à un état de droit.

Ben

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s