Ils sont pire que les MNLA et MIA.

Image

Pris sur un mur.

Le problème n’est ni la France encore moins le MNLA, c’est nos politiques !
Il apparait urgent et évident de combattre les politiques qui nous ont mis dans l’impasse aujourd’hui que le MNLA. En indiquant toutes les responsabilités par rapport à cette crise, alors que nous maliens nous avons l’art de faire consensus, ainsi on invite tous ceux ont semé la gabegie à vouloir solutionner les problèmes qu’ils ont crées eux mêmes ; Ils sont pire que les MNLA et MIA.
Ces les mêmes politiques, qui ont foutu l’armée dans un état de déliquescence sans précédent. Et pourtant l’armée à elle seule, drainait 13 % du budget de l’Etat, soit plus de 100 milliards de FCFA.
Ils ont dévitalisé l’armée malienne par les pratiques obscurantistes. Le népotisme et la corruption jadis proscrits ont atteint le commandement. » Négligée après la révolution démocratique de 1991, l’armée malienne a sombré. Elle s’est paupérisée. Les rangs de soldats gonflés de désœuvrés et de diplômés-chômeurs, avec des soldes indigentes, sont démotivés. À l’inverse, une partie de la hiérarchie s’est embourgeoisée, en profitant parfois des trafics qui prospèrent à la lisière du Sahel.
Maintenant, que l’agenda politique se précise ils reviennent encore sous prétexte que nous sommes majoritaires à l’assemblée.
L’assemblée elle-même a été coupable vis-à-vis du peuple en soutenant ces politiques de gabegie et de mauvaise gouvernance. S’ils veulent gouverner, ils gouverneront autre chose, pas nous maliens encore.