Je me fais rare

Bonjour à tous et bonne fête de fin d’année.
Je l’avoue depuis l’intervention française (salutaire) au Mali je me fais rare sur ce blog.
La première raison est que j’étais devenue fataliste à un moment et je le suis toujours sur certaines questions qui touchent le Mali.
La deuxième c’est qu’après l’intervention française l’espoir de pouvoir travaille sur des projets qui me tenaient à cœurs est revenue.
Mais après des mois à prospecter ce n’est qu’après les élections présidentiel que j’ai commence à voir un peu le bout du tunnel, on parlera de ces projets un autre jour.
Et la dernière est que j’ai assiste impuissant à la mort de la société civile malienne. Toutes ses organisations qui étaient sur la corde raide avant le putsch en ont profite pour rendre l’âme sois idéologiquement soit définitivement. Je l’avoue il y en a qui ne me manqueront pas mais toutes ces initiatives tenues par des jeunes engages qui sont décédés à cause de l’espoir du 22Mars, de son échec ou de son simple fait R.I.P.
Cet crise auras le mérite de nous avoir fait recule 10 ans en arrière sur beaucoup de plan mais je pense que ces premières leçons n’ont toujours pas été assimiles par le peuple malien lui même.
Car primo le consensus sa ne marche pas, de deux sa ne marcheras pas et trois sa reste de l’utopie.
La société malienne continue toujours dans ces frasques sociétal. Elle évite comme depuis le début de l’indépendance toute reforme et toute évolution. Une société moderne et productif resteras une illusion et non société qui bouffe tout les jours ces enfants une réalité glaçante.( brbrbrbrrr).
Le reste un autre jour….
sinon solo parle du thé et des grins à sa manière hein solo